Maison du souvenir de Maillé

Maison du souvenir de Maillé

Le 8 octobre 2015, à l’occasion de leur déplacement en Région Centre, une délégation allemande du land de Saxe-Anhalt est venue découvrir l’histoire tragique du village martyr de Maillé, au travers de la visite de la Maison du Souvenir, lieu de mémoire du massacre du 25 août 1944, et d’un entretien avec un témoin rescapé du drame.

Le 25 août 1944, alors que Paris est libéré,124 habitants de ce petit village de Touraine, âgés de 3 mois à 89 ans, sont brutalement assassinés par des soldats SS et le bourg est presque entièrement détruit. Totalement oublié pendant cinquante ans et encore largement méconnu aujourd’hui, ce massacre est pourtant le deuxième plus important commis par les nazis sur le sol français après celui d’Oradour-sur-Glane. La Maison du Souvenir de Maillé se donne pour objectif de le faire connaître et reconnaître et d’en préserver la mémoire. À cette fin, elle propose tout au long de l’année la visite de ses expositions permanente et temporaires, un film de témoignages de rescapés et des animations spéciales sur Maillé et tout autre thème en lien avec la Seconde Guerre mondiale ou les populations civiles dans les conflits. Depuis son ouverture en 2006, elle a accueilli plus de 50 000 visiteurs, individuels comme groupes scolaires, français comme étrangers.

 

Une présentation détaillée tout au long du parcours de visite leur a permis de connaître plus précisément le cheminement des événements de cette tragique journée. De même, la présence à leurs côtés de M. Martin, survivant et président de l’association Pour le Souvenir de Maillé, association des rescapés, familles de victimes et sympathisants, leur a donné l’occasion de bénéficier d’un témoignage direct et de répondre à leurs nombreuses questions.

 

Enfin, ils ont pu constater le travail important que mène la Maison du Souvenir avec l’Allemagne, puisque l’exposition temporaire présentée à ce moment-là était consacrée au groupe de jeunes résistants allemands de la Rose blanche, réalisée par la fondation munichoise de la Rose blanche et mise à disposition par la société Montgelas pour la promotion de la coopération franco-bavaroise. Un tel partenariat n’étant d’ailleurs par le premier, puisque l’année précédente, une autre exposition temporaire, celle-ci inédite, avait été entièrement réalisée dans les deux langues, tout comme son catalogue d’exposition, avec le service culturel de la région du lac de Constance et présentée simultanément dans les deux pays. Elle s’inscrivait dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre et présentait des portraits de soldats français et allemands. Enfin, il leur a été présenté l’échange franco-allemand qui est organisé chaque année avec de jeunes Allemands et de jeunes Français en situation difficile autour d’un chantier commun sur le thème de la Mémoire. La Maison du Souvenir de Maillé démontre avoir tissé depuis plusieurs années des liens soutenus avec des partenaires allemands, œuvrant à son niveau à la réconciliation des deux pays.

 

Cette visite de représentants allemands a ainsi été placée pour chacun sous le signe de l’émotion et du recueillement, mais également du rapprochement et de l’amitié.