Une visite à Prettin – décembre 2014

http://www.stgs.sachsen-anhalt.de/gedenkstaette-kz-lichtenburg-prettin/

prettin 1La visite du camp de concentration « KZ Lichtenburg Prettin » s’est effectuée dans le cadre de l’échange entre des élèves du lycée Jean Zay d’Orléans et du Markgraf-Albrecht-Gymnasium d’Osterbourg.

Le séjour des élèves français en Allemagne en décembre 2014 était la première rencontre avec les élèves allemands. Aussi les professeurs allemands avaient-ils organisé des activités destinées à faciliter la prise de contact, la connaissance mutuelle, les échanges culturels et linguistiques.

Dès le premier jour passé à Osterbourg un travail artistique a été entamé basé sur la réalisation réciproque de profils des élèves. Le portrait et la biographie de quatre détenus au KZ ont aussi été présentés aux élèves.

Les profils réalisés et la vie des 4 détenus ont été réinvestis à Prettin en réfléchissant sur le lieu découvert lors de la visite guidée par les responsables du mémorial (inauguré en 2011) qui ont mis le lieu à la disposition des 50 élèves pour créer une œuvre collective achevée à la fin du séjour (voir les photos). Il s’agissait de faire travailler les élèves ensemble à la réalisation d’une œuvre collective qui garde la trace de leur passage à Prettin, de leur prise de conscience de l’histoire du lieu.

La visite du camp de concentration « KZ Lichtenburg Prettin » s’est effectuée dans le cadre de l’échange entre des élèves du lycée Jean Zay d’Orléans et du Markgraf-Albrecht-Gymnasium d’Osterbourg.

Le séjour des élèves français en Allemagne en décembre 2014 était la première rencontre avec les élèves allemands. Aussi les professeurs allemands avaient-ils organisé des activités destinées à faciliter la prise de contact, la connaissance mutuelle, les échanges culturels et linguistiques.

Dès le premier jour passé à Osterbourg un travail artistique a été entamé basé sur la réalisation réciproque de profils des élèves. Le portrait et la biographie de quatre détenus au KZ ont aussi été présentés aux élèves.

Les profils réalisés et la vie des 4 détenus ont été réinvestis à Prettin en réfléchissant sur le lieu découvert lors de la visite guidée par les responsables du mémorial (inauguré en 2011) qui ont mis le lieu à la disposition des 50 élèves pour créer une œuvre collective achevée à la fin du séjour (voir les photos). Il s’agissait de faire travailler les élèves ensemble à la réalisation d’une œuvre collective qui garde la trace de leur passage à Prettin, de leur prise de conscience de l’histoire du lieu.

Prettin est un château du XVIè s. transformé en pénitencier, où les premiers détenus arrivent dès juin 1933. Différents types de détenus (représentés par les 4 détenus retenus pour les élèves : politiques, raciaux, homosexuels, femmes…) ont été incarcérés à Prettin avant d’être envoyés dans d’autres camps de concentration. Prettin est surtout intéressant pour observer l’application des lois qui mettent en place le totalitarisme en supprimant les droits fondamentaux et autorisant l’arrestation des opposants politiques. Les conditions de survie étaient très difficiles à Prettin mais la mortalité n’a jamais atteint celle d’autres camps : les détenus travaillaient dans le parc du château, étaient hébergés sous les toits dans de vastes dortoirs que l’on peut visiter.

Le camp a été fermé en 1939 et a servi ensuite de centre de formation pour les SS.

La direction du mémorial a proposé 4 biographies de détenus qui ont laissé des écrits : voir les textes en annexes. Elles sont le support de la fiche pédagogique proposée par Ute Voigt et Christine Blet.

Prettin est un château du XVIè s. transformé en pénitencier, où les premiers détenus arrivent dès juin 1933. Différents types d détenus (représentés par les 4 détenus retenus pour les élèves : politiques, raciaux, homosexuels, femmes…) ont été incarcérés à Prettin avant d’être envoyés dans d’autres camps de concentration. Prettin est surtout intéressant pour observer l’application des lois qui mettent en place le totalitarisme en supprimant les droits fondamentaux et autorisant l’arrestation des opposants politiques. Les conditions de survie étaient très difficiles à Prettin mais la mortalité n’a jamais atteint celle d’autres camps : les détenus travaillaient dans le parc du château, étaient hébergés sous les toits dans de vastes dortoirs que l’on peut visiter.

Le camp a été fermé en 1939 et a servi ensuite de centre de formation pour les SS.

 

 

 

 

 

 

 

La direction du mémorial a proposé 4 biographies de détenus qui ont laissé des écrits : voir les textes en annexes. Elles sont le support de la fiche pédagogique proposée par Ute Voigt et Christine Blet.

 

La visite du camp de concentration « KZ Lichtenburg Prettin » s’est effectuée dans le cadre de l’échange entre des élèves du lycée Jean Zay d’Orléans et du Markgraf-Albrecht-Gymnasium d’Osterbourg.

Le séjour des élèves français en Allemagne en décembre 2014 était la première rencontre avec les élèves allemands. Aussi les professeurs allemands avaient-ils organisé des activités destinées à faciliter la prise de contact, la connaissance mutuelle, les échanges culturels et linguistiques.

Dès le premier jour passé à Osterbourg un travail artistique a été entamé basé sur la réalisation réciproque de profils des élèves. Le portrait et la biographie de quatre détenus au KZ ont aussi été présentés aux élèves.

Les profils réalisés et la vie de  4 détenus ont été réinvestis à Prettin en réfléchissant sur le lieu découvert lors de la visite guidée par les responsables du mémorial (inauguré en 2011) qui ont mis le lieu à la disposition des 50 élèves pour créer une œuvre collective achevée à la fin du séjour (voir les photos). Il s’agissait de faire travailler les élèves ensemble à la réalisation d’une œuvre collective qui garde la trace de leur passage à Prettin, de leur prise de conscience de l’histoire du lieu.

Prettin est un château du XVIè s. transformé en pénitencier, où les premiers détenus arrivent dès juin 1933. Différents types de détenus (représentés par les 4 détenus retenus pour les élèves : politiques, raciaux, homosexuels, femmes…) ont été incarcérés à Prettin avant d’être envoyés dans d’autres camps de concentration. Prettin est surtout intéressant pour observer l’application des lois qui mettent en place le totalitarisme en supprimant les droits fondamentaux et autorisant l’arrestation des opposants politiques. Les conditions de survie étaient très difficiles à Prettin mais la mortalité n’a jamais atteint celle d’autres camps : les détenus travaillaient dans le parc du château, étaient hébergés sous les toits dans de vastes dortoirs que l’on peut visiter.

Le camp a été fermé en 1939 et a servi ensuite de centre de formation pour les SS.

La direction du mémorial a proposé 4 biographies de détenus qui ont laissé des écrits : voir les textes en annexes. Elles sont le support de la fiche pédagogique proposée par Ute Voigt et Christine Blet.